Un inventaire des zones humides

Dans le cadre du contrat global avec l’Agence de l’Eau Seine Normandie, un inventaire des zones humides aura lieu de juillet 2019 à octobre 2020 sur le périmètre du Sage Oise Moyenne. Alors pas d’inquiétude, si vous voyez les techniciens sur place, faites leur un bon accueil.

2019-2020 : un inventaire des zones humides sera réalisé sur le périmètre Sage Oise Moyenne.

Le Pays de Sources & Vallées et le Pays Chaunois s’apprêtent à élaborer leur Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux sur l’unité hydrographique Oise-moyenne (SAGE) qui permettra de définir une politique de l’eau commune puis de planifier les actions à mener. L’un des objectifs du SAGE portera sur la protection des zones humides qui présentent de multiples atouts. Le Pays de Sources & Vallées et le Pays Chaunois lancent une étude en juillet pour inventorier les zones humides.

Pourquoi ?

Elle permettra de définir et de mettre en œuvre des actions de préservation et de gestion durable de ces zones à l’échelle du bassin-versant. Notamment en maintenant ou en améliorant les fonctions des zones humides, comme le stockage des eaux en période de hautes eaux et atténuer les conséquences de sécheresse. L’étude permettra d’intégrer les zones humides dans l’aménagement du territoire et anticiper les contraintes réglementaires.

Qui ?

Le Pays de Sources et Vallées a désigné le bureau d’études, Élément-5, afin de réaliser cette étude.

Où ?

L’étude sera menée sur le bassin Oise-Moyenne. Près des 3/4 du Pays des Sources est concerné.

Comment ?

Les équipes du bureau d’études d’Élément-5 sillonneront les communes pour réaliser l’inventaire sur le terrain afin d’observer, de décrire la flore et étudier la composition des sols.

Quand ?

L’inventaire sera réalisé sur 2 ans de juillet 2019 à octobre 2020. Une communication de proximité sera alors diffusée dans les mairies. Une logique géographique sera priorisée.

Application concrète directe

La protection des zones humides passe également par les documents d’urbanisme. Lors de leur modification, révision ou élaboration, les documents d’urbanisme (Schéma de Cohérence Territoriale, Plan Local d’Urbanisme, cartes communales etc.) doivent en effet être compatibles avec le SAGE et contribuer à « mettre fin à la disparition et la dégradation des zones humides […] et à « protéger les zones humides ».

Une zone humide qu’est-ce que c’est ?

La loi sur l’eau définit les zones humides comme « les terrains, exploités ou non, habituellement inondés ou gorgés d’eau douce, salée ou saumâtre de façon permanente ou temporaire ; la végétation, quand elle existe, y est dominée par des plantes hygrophiles pendant au moins une partie de l’année ».

 

Les zones humides des atouts pour le territoire :

  • Elles abritent un très grand nombre d’espèces végétales et animales : 30 % des espèces végétales et menacées vivent dans les milieux humides en France et de nombreuses espèces d’oiseaux et d’amphibiens dépendent de ces zones.
  • Elles contribuent au maintien et à l’amélioration de la qualité de l’eau car elles agissent comme des filtres physiques et biologiques, telles des « stations d’épuration naturelles ».
  • Elles jouent un rôle d’éponge, contribuant à la régulation de la quantité d’eau et limitant ainsi les crues.
  • En faisant tampon, elles contribuent à la protection des berges.  Enfin elles permettent de stocker le carbone en grande quantité.
Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×